vendredi 7 février 2014

Nemopolis



Le projet Bradbury (en référence au célèbre écrivain de science-fiction décédé en 2012).Son auteur Neil Jomunsi (de son vrai nom Julien Simon) a décidé d’écrire 52 nouvelles en 52 semaines
Une fois écrites, éditées et corrigées, les nouvelles seront publiées chaque semaine sur les principales librairies en ligne, au format numérique.

Les nouvelles seront mises en vente pour un prix modique, aux alentours de 1€ par histoire complète. Pourquoi pas gratuitement ? Parce qu’écrire est un métier. Neil se réserve en revanche le droit d’offrir à ses lecteurs certains textes inédits, en fonction de son inspiration et du temps qu’il pourra dégager.

Neil Jomunsi est aussi l’auteur d’un roman-mail : Nemopolis.
Nemopolis est un roman d’un genre un peu particulier : il est écrit en temps réel, au rythme d’un chapitre par semaine et ce pour une durée indéterminée. Cette narration en épisodes est un feuilleton fantastique et onirique, dont l’univers s’inspire modestement des mondes étranges de Neil Gaiman, des histoires tordues de Ray Bradbury et de la loufoquerie de Jasper Fforde.

Le roman est diffusé par mail à raison d’un chapitre par semaine et les archives accessibles grâce à un mot de passe afin de créer une relation avec le lecteur, une implication de la part de ce dernier.

On y suit les aventures de Sara et Simon dans un monde étrange et incolore où les morts (les Nemos) ne se souviennent plus de leur identité. Une curieuse entité leur propose un jeu dans lequel ils doivent recouvrer la mémoire pour avoir accès au paradis.

J’ai d’emblée trouver le concept très intéressant, que ce soit pour le Projet Bradbury que pour le roman-mail.
D’où mon envie de vous proposer moi aussi un petit feuilleton : le laboratoire, dont la diffusion sur le blog a lieu chaque dimanche.

Concernant le roman en lui-même, les chapitres que j’ai lus m’ont beaucoup plu. L’univers décalée, parfois absurde mais toujours extraordinaire a tout pour titiller nos méninges.


Si vous voulez vous aussi participer à l’aventure, je vous invite à vous rendre sur le site : Nemopolis

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire