mardi 22 avril 2014

La grande galerie de l'Evolution


L'histoire de la Grande Galerie de l'Evolution ( autrefois Galerie de Zoologie), située à Paris, a commencé en 1685 avec la création par Louis XIII d'un jardin de plantes médicinales. Sur le même terrain, se trouve une grande bâtisse où seront conservées les collections de "toutes choses rares en la Nature". 


En 1866, les professeurs du Musée s'inquiètent du manque croissant de place pour abriter les collections. Après discussion, des travaux, qui dureront 12 ans, seront entrepris en 1877 afin de construire autour de l'espace central, un vaste quadrilatère de plusieurs étages pour conserver et présenter les collections de zoologie. 

Au début du XXe siècle, l'intérêt pour la Galerie de Zoologie décroit jusqu'à sa fermeture provisoire en 1965. 
Après de nombreux travaux, elle ne ré-ouvrira au public qu'en 1994. 

Dès l'entrée, la majesté du bâtiment est saisissante ! 


squelette de baleine australe











Vous êtes accueillis par deux squelettes de baleine. Impressionnant ! 



Vue du Musée à partir du denier étage

Buses
Tortue naturalisée





Tableau des insects










Plafond de la pièce consacrée aux tortues






Le mobilier d'époque

Je n'ai malheureusement pas de photos de la salle des espèces disparues ou menacées, un incident technique ayant coupé l’électricité dans quasiment toutes les vitrines.

L'horloge de Marie-Antoinette




















loups
Elan

La caravane africaine


La caravane africaine compte 62 animaux, représentant une trentaines d'espèces, principalement des mammifères herbivores, les plus spectaculaires de la savane. 








L'éléphant à la tête de la caravane




 L'étage du dessous est consacré à la faune marine. 

Tortue luth




 

Éléphant naturalisé

Narval




Une très belle visite : magnifique endroit  et collections intéressantes ( pour les enfants, il y a des bornes interactives à chaque étage qui leur permettent d'apprendre avec des jeux). Une sortie familiale que je recommande.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire