lundi 7 avril 2014

I robot


Synopsis :

En 2035, les robots sont devenus de parfaits assistants pour les êtres humains. Le détective Del Spooner enquête sur le meurtre du docteur Alfred Lanning, un chercheur en robotique. Le principal suspect semble être un androïde nommé Sonny. Or, si l'on s'en réfère aux lois de la robotique, les robots ne sont pas dotés de la faculté de tuer...



I, Robot est un film de science-fiction américain réalisé par Alex Proyas et sorti en 2004. Le scénario du film est écrit par Jeff Vintar et Akiva Goldsman, il est librement inspiré des romans Les Cavernes d'acier et Les Robots d'Isaac Asimov.

I, Robot fait référence à toutes nos préoccupations concernant l'intelligence artificielle.
J’ai particulièrement été frappée par l'anthropomorphisme des robots dans le film, ce que Spooner remarque (et dénonce) par ailleurs.
D'autre part, des concepts comme celle de la pensée robotique sont abordés. D'ailleurs, le titre, qu’on pourrait traduire par « Moi un robot », met clairement en lumière la notion de conscience de soi chez le robot.  Mais il ne s’agirait en fait que d’une simulation informatique de la pensée humaine.

Enfin, l’un des problèmes évoqués, sans doute plus subtilement que le reste mais le plus important pour moi, est celui de la capacité de l’être humain à s’autodétruire. C’est d’ailleurs ce qui amène les robots à agir, dans le seul but de nous protéger de nous-mêmes.

Au-delà des sujets de fond, j’ai apprécié la manière d’opposer la scientifique, confiante en l’informatique, et le flic, tout à l’opposé. Au final, chacun des deux devra revenir ses croyances.

C’est également un bon film d’action aux effets visuels très bien ficelés, avec de bonnes touches d'humour. Et la présence de Will Smith ne gâche rien (mais peut-être ne suis-je pas très objective ;-) )


Citations :

- Je te croyais mort...
- Techniquement, je n’ai jamais été vivant, mais merci de vous soucier de mon sort.

Est-ce que quand on se considère comme le dernier homme sensé sur cette terre, ça veut dire qu’on est dingue ? Parce que si c’est le cas, je le suis peu être.


Ma logique est indiscutable.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire