lundi 28 avril 2014

Chronicle



Synopsis

Après avoir été en contact avec une mystérieuse substance, trois lycéens se découvrent des superpouvoirs. La chronique de leur vie qu’ils tenaient sur les réseaux sociaux n’a désormais plus rien d’ordinaire…
D’abord tentés d’utiliser leurs nouveaux pouvoirs pour jouer des tours à leurs proches, ils vont vite prendre la mesure de ce qui leur est possible. Leurs fabuleuses aptitudes les entraînent chaque jour un peu plus au-delà de tout ce qu’ils auraient pu imaginer. Leur sentiment de puissance et d’immortalité va rapidement les pousser à s’interroger sur les limites qu’ils doivent s’imposer… ou pas !


Chronicle  est un film de science-fiction américain réalisé par Josh Trank, sorti en 2012. Le film est basé sur un found footage (littéralement « enregistrement trouvé »), c’est-à-dire qu’on suit l’évolution des trois ados à travers des films qu’ils auraient eux-mêmes tourné.

Ce n’est pas un film de super-héros, bien au contraire. Le sujet abordé est plutôt ce que feraient réellement des jeunes de cet âge s’ils se découvraient des superpouvoirs.
Contrairement à la phrase chère à Peter Parker, pour Andrew ( Dane Dehaan), Matt ( Axel Russel ) et Steve ( Michael B. Jordan), un grand pouvoir n’implique pas de grandes responsabilités. C’est juste pour eux l’occasion de s’éclater.
Quand l’un des trois bascule dans le côté obscur, ses deux amis s’interrogent enfin sur les limites qu’ils ne devraient pas franchir. Mais il est trop tard et la spirale infernale est enclenchée.

Les effets visuels, réalisés pourtant avec un « petit » budget, sont d’une réalité saisissante. Et j’ai beaucoup aimé le jeu des acteurs : le jeune mal dans sa peau, la star du lycée et le gentil cousin. Si les personnages paraissent stéréotypés, ils n’en restent pas moins bien interprétés et attachants.

Enfin, ce film est certes d’abord un film de science-fiction mais il amène tout de même une belle réflexion : que ferions-nous si, du jour au lendemain, nous devenions des surhommes ?


Citation

Un lion ne se sent pas coupable quand il tue une gazelle, non? Vous ne vous sentez pas coupable si vous écrasez une mouche ...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire