mercredi 12 mars 2014

Yanis Marshall, le danseur aux talons hauts




Yanis est né le 11 novembre 1989 à GRASSE et commence la danse à 8 ans à lécole de danse de sa mère (Association La Gazelle à VALLAURIS). En parallèle, il prend des cours de hip hop .

A 10 ans, il est sélectionné après une audition à l'Ecole Supérieure de Danse Rosella Hightower à CANNES où il suit une formation classique, contemporaine et jazz.
A 14 ans, il s'enrichit en modern' et jazz au centre de danse Bruno Vandelli à CANNES.
A 15, il suit une formation de danse jazz et classique au Etats Unis en Floride.
De retour en France, il s'installe à PARIS et rentre en formation classique jazz dans l'école de Rick Oduns et à la fin de l'année à l'Académie Internationale de Danse (l'A.I.D).
Il fait sa première apparition en tant que danseur dans la série télévisée « Sous le Soleil ». C’est là qu’il rencontre Kamel Ouali qui lui proposera d’intégrer sa troupe de danseurs dans « Le Roi Soleil », la comédie musicale que nous n’avons plus à présenter. L’événement connaît un succès énorme pendant plus de 2 ans aussi bien à Paris qu’en tournée dans la France entière, avant de faire son grand final au Palais Omnisports de Paris-Bercy. C’est dans cette production de Dove Attia et Albert Cohen, que Yanis Marshall fait ses grands débuts. Yanis Marshall n’a alors que 16 ans. C’est le plus jeune de la troupe. Yanis Marshall poursuit sa carrière de danseur professionnel, toujours aux côtés de Kamel Ouali, en intégrant la troupe de la comédie musicale« Les Dix Commandements » écrite par Élie Chouraqui et Pascal Obispo. Il participe à la tournée mondiale du spectacle qui l’amène jusqu’à Séoul en Corée du Sud.
Toujours aux côtés de Kamel Ouali, il danse à Alger afin de célébrer les 40 ans de l’indépendance de l’Algérie. Il se retrouve aux côtés des plus grandes célébrités, telles Isabelle Adjani, Youssou N’dour, Dominique Magloire ou encore Cesaria Evora. C’est un retour aux sources pour ce français d’origine anglo-algérienne.

En 2009, à tout juste 20 ans, il part à New York City. C’est là qu’il rencontre et tombe amoureux de Sheryl Murakami (lauréate d’un Emmy Award, chorégraphe de Beyoncé, Lady Gaga,..) au Broadway Dance Center – à Manhattan. Il découvre alors le Street Jazz.

Après un an à NYC, il rentre à Paris avec un bagage technique supplémentaire : le street jazz. Sa passion, et son envie de réussir ayant été boostées par ce séjour américain, Yanis rentre avec l’ambition de développer ce style en France.

Il commence alors son enseignement à Paris, en septembre 2010 au Studio Harmonic, studio phare de la capitale où les plus grands, tels que Redha ont enseigné.
C'est indéniablement un professeur et un chorégraphe de talent. 
La preuve en images : 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire