lundi 24 mars 2014

Le manoir


Synopsis

Après une longue maladie, Liam est envoyé en convalescence au manoir. Mais tout, dans cette vieille demeure, l’inquiète, à commencer par les autres pensionnaires, plus étranges les uns que les autres. Il ne voit qu’une chose à faire : s’enfuir. C’est alors qu’arrive Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble avoir de graves problèmes. En cherchant à lui venir en aide, Liam va découvrir la vraie nature du manoir : il abrite des fantômes, dont certains très dangereux.

Avis




Auteur :
Évelyne Brisou-Pellen, née en 1947 à Coëtquidan, est une romancière française. Après des études de lettres modernes, elle s’est très vite consacrée à l’écriture de contes et de romans pour la jeunesse. Elle a reçu de nombreux prix dont le Grand Prix du livre pour la jeunesse en 1984 pour Prisonnière des Mongols (Pocket) et le prix Gulli du roman 2013.





J’ai dévoré ce roman en quelques jours, destiné à la base à un public allant de 9 à 12 ans mais qui se lit également très bien à l'âge adulte ;-)
On est complètement happé par l’histoire de ce garçon envoyé en convalescence par ses parents dans un endroit étrange, où il va croiser d’autres « patients » à la personnalité très perturbée : un homme qui se prend pour Leonidas (le roi de Sparte), une jeune fille qui paraît sortir tout droit du XVe siècle avec sa robe et son chapeau de fée ou encore Fanny, la jeune femme qui lui confectionne un costume sur mesure complètement démodé…
Même le directeur des lieux et le majordome sont d’étranges personnages, qui ne répondent à aucune de ses questions. Quand il s’aperçoit qu’il ne peut joindre ses parents, Liam décide d’enquêter sur ce manoir bizarre.

A chaque chapitre, on croit détenir la clef de l’énigme mais on se trompe complètement et la fin est surprenante.

Ce tome est le premier d’une saga. Je ne vais pas manquer de lire la suite  ;-)


Extraits

C'était comme au collège le jour de la rentrée en sixième, on se sent perdu dans une immense toile d'araignée. Ensuite on se familiarise, et tout devient plus petit. Il y a aussi une dimension psychologique dans la taille des choses.

- Sois prudent, cependant, reprit le médecin. Tu ne dois toucher aucun des autres pensionnaires. Jamais, tu m'entends ! Autant pour ta sécurité que pour la leur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire