lundi 20 janvier 2014

La classe de neige ( suite et fin)




-           Mais maintenant, il est trop tard. C’est à vous d’arrêter le Pardus ! 
-           Et c’est quoi le Pardus ? demande Tristan. Parce que si c’est un monstre aussi petit que toi, on l’écrase avec un chausson et le tour est joué !
Ses copains éclatent de rire. Mais visiblement, soit Lucius n’a pas compris la blague, soit il ne la trouve pas drôle car il ne sourit même pas.
-           Le Pardus est la créature la plus dangereuse et la plus machiavélique que l’univers ait jamais connu. Il ne sait que détruire. Quand il aura fini de ravager la Terre, il cherchera une autre planète à envahir.
Tristan, Morgan, Thomas et Johan ne rient plus.
-           Grâce au pouvoir que mon ionisateur vous a donné et si vous unissez vos forces, vous pouvez encore repousser ce montre hors de votre monde.
Le petit extra-terrestre passe donc la demi-heure qui suit à leur expliquer ce qu’ils doivent faire, comment utiliser les pouvoirs… Les quatre garçons essaient de comprendre et d’apprendre le plus vite possible. Mais il faut avouer que trente minutes c’est un peu court pour devenir des super-héros !
Bientôt, dans le couloir, un animateur passe pour les appeler pour le dîner.
-           Je vous attends ici. Nous reprendrons votre entraînement juste après.


Ainsi, quand ils regagnent leur chambre une heure plus tard et alors que tous leurs camarades de classe dorment à poings fermés, les quatre amis s’entraînent à maîtriser leurs dons.
Tristan arrive maintenant à créer une bulle avec l’eau contenue dans un verre. Il peut la diriger et à la faire flotter avant de l’envoyer sur un objet précis.
Johan maîtrise sa force et ne détruit plus tout sur son passage.
Thomas parvient à faire décoller des petits objets comme des chaussures ou des livres par la seule force de son souffle.
Et Morgan allume de petits feux et maintient leur évolution, sans déclencher d’incendie.
Lucius est très content de leurs progrès et les félicite.
Mais ce ne sont que des petits tours. Arriveront-ils à vaincre le Pardus quand ils se trouveront face à lui ?

            Durant la nuit et la journée suivantes, rien ne se passe. Lucius a promis de rester à proximité, prêt à intervenir en cas de besoin.
Les garçons sont sur le qui-vive. Ils sont un peu rassurés d’avoir appris à maîtriser leurs pouvoirs. Mais ils sont tout de même très inquiets de devoir affronter le Pardus. L’extra-terrestre leur a un peu décrit la bête : il ressemble à une panthère du monde terrestre mais en trois fois plus gros et surtout en plus intelligent. Sa force réside dans son pouvoir à aspirer la vie de tout ce qu’il croise, plantes, animaux, etc. Rien de bien sympathique…
Le soir, alors qu’ils viennent d’éteindre les lumières, Lucius vient frapper à la fenêtre.
-           Venez ! Je sais où le Pardus se cache !
-           Mais on n’a pas le droit de sortir, rappelle Thomas.
-           Il faut pourtant qu’on y aille ! affirme Tristan.
Après une discussion animée, les garçons décident de suivre tout de même leur nouvel ami. Ils se rhabillent en hâte et masquent comme ils peuvent leur absence du lit.

            Dehors, tout est calme. La neige crisse sous leurs bottes et leurs respirations se cristallisent dans un petit nuage blanc.
Ils suivent le vaisseau de Lucius jusqu’à la clairière, où ils ont déjà fait de la luge. Leurs précédentes glissades ont transformé la poudreuse en neige tassée et glacée. Ils doivent donc faire très attention à ne pas glisser.
L’extra-terrestre pose son appareil au centre de l’espace. A peine en est-il descendu qu’un grondement sourd se fait entendre sous le couvert des arbres ?
Les quatre camarades se retournent d’un bloc. Le Pardus est là. Impressionnant. Monstrueux. Terrifiant. Ses yeux verts brillent dans le noir et on distingue sa silhouette massive. Par moment, la lune éclaire la double rangée de ses crocs aiguisés. Il s’avance lentement vers eux, ses muscles jouant sous son pelage noir d’encre.
-           Alors voici les quatre éléments que tu as choisis pour me combattre ! grogne-t-il. Quatre jeunes humains tout juste nés. Tu me facilites la tâche, Lucius. Je ne vais en faire qu’une bouchée !
Sans attendre, il fond sur Thomas, qui est le proche. Sans réfléchir, l’enfant expire profondément créant ainsi une bourrasque de vent qui déséquilibre le Pardus. Ses copains applaudissent mais le monstre se relève déjà, furieux.
Il ouvre grand la gueule et commence à aspirer tout ce qui est à sa portée. Plusieurs arbres sont ainsi emportés. Le vacarme du vent est assourdissant.
-           Accrochez-vous ou nous allons tous finir emportés ! hurle Tristan.
Lui-même se tient au tronc d’un gros sapin. Dans le même temps, il se concentre et fixe l’endroit où se tient le Pardus. Petit à petit, il arrive à dresser un mur de glace entre lui et eux, leur donnant un peu de répit.
Les quatre garçons courent s’abriter derrière la paroi.
-           Et maintenant ? On fait quoi ? demande Morgan.
 -           On se défend ! Qu’est ce que tu crois ? s’énerve Tristan.  
Et sans attendre ses camarades, il lance vers le Pardus une flèche de glace, qui se plante dans son cou. Le monstre hurle sa colère.
Johan pousse sur le mur de glace et le fait tomber sur l’animal. Celui-ci l’esquive. Seule sa queue reste coincée en dessous. Mais il la dégage rapidement.

            Les enfants n’ont désormais plus de protection. Quand le Pardus tente de les aspirer, ils s’accrochent les uns aux autres.
-           Il faut que vous agissiez tous ensemble ! leur crie Lucius.
-           Ok… J’ai une idée, annonce Tristan.
Et aussi rapidement que possible, il expose son plan.

            Morgan crée des boules de feu qu’il lance les unes après les autres sur le Pardus, pour le distraire pendant que Tristan prépare un maximum de flèches de glace. Dès qu’il estime en avoir un nombre suffisant, il fait signe à Thomas. En créant un courant d’air, ce dernier se charge de guider les traits que son copain envoie sur le monstre.
Attaqué d’un coté par les flammes et de l’autre par la glace, le Pardus ne sait plus sur quel pied danser. Néanmoins, il esquive aisément les uns et les autres en reculant ou en bondissant sur les côtés. Mais, de ce fait, il ne remarque pas que Johan l’a contourné.
A force de faire marche arrière, il se retrouve acculé au ravin. S’il fait un pas de plus, il tombe. Et c’est bien sur cela que comptent les enfants !
Morgan lance de nouvelles balles de feu et Tristan ses dernières flèches. Puis ils font un geste à Johan qui court vers la bête et le charge comme un joueur de rugby. La bête bascule dans le vide, en hurlant. Malheureusement, elle est suivie de près par Johan, qui tombe également.
Morgan et Tristan hurlent. Gardant tout son calme, Thomas ramène son ami sur la terre ferme, porté par un courant d’air.
Soulagés, les quatre amis peuvent enfin crier victoire !
-           Attention ! s’écrit Lucius assis dans son vaisseau.
Les enfants se retournent pour constater que le Pardus est en train de gravir la falaise. Il est mal en point mais toujours déterminé à les éliminer.
Sans se concerter, les quatre éléments agissent à nouveau. Johan, en tapant des deux poings sur le sol, crée une faille dans laquelle le monstre tombe. Il griffe le sol de ses pattes pour essayer de se dégager mais Tristan le noie sous des flots de neige, aidé par Morgan qui la fait fondre et la transforme ainsi en eau. Quand le niveau de l’eau est suffisant, il stoppe le feu.
Vient alors le temps pour Thomas de déclencher une tempête, qui gèle le liquide. Le Pardus tente une dernière fois d’aspirer les garçons avant de finir en statue de glace.

            Le lendemain matin, Tristan, Morgan, Johan et Thomas se réveillent, la tête enfarinée. Ont-ils rêvé ce qui s’est déroulé cette nuit ? Le message laissé par Lucius leur confirme que tout cela était bien réel : « Merci, Amis Terriens ! Grâce à vous, le Pardus a été anéanti. Restez vigilant car rien ne dit qu’il ne pourra pas se libérer de sa prison de glace un jour. En tout cas, vous êtes le symbole que l’union fait la force ! »
Les quatre amis vont maintenant pouvoir profiter du reste de leur séjour. Mais jamais, ils n’oublieront leur rencontre avec l’extra-terrestre. En outre, il leur reste leurs pouvoirs pour mener d’autres missions…

            Dans la forêt, un craquement sonore retentit. Une fissure apparaît sur le dos de l’étrange statue de glace près du précipice…

Fin






2 commentaires:

  1. Merci maman pour ce livre que j'ai aimé.

    MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ;)

    Tristan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mon p'tit Chat ;-)
      J'avais écrit cette histoire juste pour toi ! <3

      Supprimer