dimanche 12 janvier 2014

A venir sur le blog



Dans quelques jours, je mettrais en ligne une nouvelle que j'ai écrit pour mon fils pendant sa classe de neige. En même temps que notre courrier quotidien, je lui adressai un épisode d'une histoire écrite spécialement pour lui.

Il s'agit de l'aventure de 4 garçons qui se retrouvent dotés de supers pouvoirs. Elle s'adresse aux jeunes lecteurs de 7 à 10 ans environ.

Voici le premier épisode:

La classe de neige


            Ça y est ! Ils sont enfin partis. Dans le car, Tristan et Morgan sont surexcités : dix jours sans les parents en classe de neige. Le voyage passe vite. D’abord, le car puis le train et de nouveau le car. Quand apparaissent enfin les montagnes, tous les enfants sont collés aux vitres du bus, émerveillés par la neige. En ce mois de janvier, elle est abondante et c’est tant mieux !
Dans un joyeux bazar, institutrices, animateurs et élèves s’installent dans le chalet où ils vivront pendant tout le séjour. Tristan et Morgan partagent leur chambre avec Thomas et Johan, deux bons copains. Chacun choisit un lit et range le contenu de sa valise dans l’armoire.
Tristan regarde par la fenêtre. Il admire la forêt enneigée. Il a hâte de chausser les skis demain matin. Un instant, il croit apercevoir quelqu’un entre les arbres. Mais il se trompe forcément : qui irait se balader dans les bois à la nuit tombée ?
Il n’a pas le temps de se poser plus de questions. La maîtresse les invite à prendre leur douche avant d’aller dîner. Ce soir, au lit de bonne heure ! La journée a été longue…

            Gling ! Un bruit de verre brisé réveille Tristan en pleine nuit. Ses trois amis sont profondément endormis. Il a dû rêver… Il ferme à nouveau les yeux et tente de se rendormir quand un autre son bizarre lui parvient. On dirait que quelqu’un marche dans le couloir en se cognant aux murs. C’est sûrement la maîtresse ou un animateur…
-           Qu’est-ce que c’est que ce bruit ? demande la voix ensommeillée de Morgan, qui occupe le lit superposé sous Tristan.
-           Je ne sais pas… On croirait que quelqu’un a cassé une vitre…
-           On va voir ?
-           On n’a pas le droit de sortir des chambres la nuit.
-           On regarde juste par la porte et on se recouche.
Le couloir est entièrement dans la pénombre. Il n’y a apparemment pas âme qui vive. Mais le vent siffle par une fenêtre effectivement brisée.
-           Qu’est-ce que vous faites ? demande Thomas derrière eux.
Les deux garçons sursautent violemment avant de découvrir Thomas et Johan derrière eux, debout eux aussi.
-           On a entendu du bruit mais il n’y a personne, explique Tristan.
A peine a-t-il fini sa phrase, qu’un curieux objet volant se pose sur le pas de la porte de leur chambre. On croirait un petit vaisseau spatial téléguidé…
Le minuscule appareil s’ouvre. Et un petit bonhomme, pas plus haut qu’une bouteille de lait, en sort.

-           Bonsoir Amis terriens ! J’ai un message à vous délivrer, annonce-t-il. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire