lundi 9 juin 2014

Scarlet - Marissa Meyer


Avis



[Suite de Cinder]

Cinder est de retour dans ce second volet des Chroniques Lunaires. Elle tente de s'échapper de prison, mais sait que si elle réussit, elle sera la fugitive la plus recherchée de tout le Commonwealth.

De l'autre côté du globe, la grand-mère de Scarlet Benoit a disparu. Il s'avère qu'il y a beaucoup de choses que Scarlet ignorait à propos de cette dernière et qu'un grand danger plane au-dessus d'elle depuis sa naissance. Quand Scarlet rencontre Loup, un combattant des rues qui aurait des informations sur sa mère-grand, elle n'a d'autre choix que de lui faire confiance, bien qu'il semble clairement avoir ses propres secrets.

Alors que Scarlet et Loup travaillent ensemble afin de résoudre ce mystère, ils vont en trouver un autre lorsqu'ils croiseront la route de Cinder. À trois, ils devront échapper à la Reine Lunaire, prête à tout pour faire du Prince Kai son époux, son roi, son prisonnier...

Si j'avais déjà beaucoup aimé Cinder, j'ai trouvé Scarlet encore meilleur. A la fois, on s'éloigne de la trame des contes de fées mais on y retrouve de nombreuses allusions.
Les personnages sont attachants. Je préfère d'ailleurs celui de Scarlet à celui de Cinder.

Le fait d’alterner entre les personnages donne un rythme agréable à la lecture mais aussi, et surtout, un côté terriblement addictif ! Difficile de lâcher ce roman en cours de lecture…

Les personnages masculins, Thorne et Loup, sont plus présents dans l'action que ne l'était le prince Kai dans le premier tome. Et même si nos "princesses" sont loin d'être des demoiselles en détresse, il est agréable de les voir accompagnées.

Côté intrigue, l'auteure résout autant d'énigmes qu'elle en crée. On va apprendre qui est réellement Cinder ( elle en prenait déjà connaissance à la fin du premier opus ) et comment elle a atterri chez sa marâtre. Mais on ne connaît pas le pourquoi.

Enfin, à nouveau une mention spéciale à la couverture, que je trouve magnifique.


Citations :

Je savais qu'ils me tueraient s'ils le découvraient, mais... Je pense que j'ai réalisé que je préférerais mourir parce que je les ais trahis eux, que vivre parce que je t'ai trahie toi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire