lundi 16 juin 2014

La stratégie Ender

Synopsis:
Dans un futur proche, une espèce extraterrestre hostile, les Doryphores, ont attaqué la Terre. Sans l’héroïsme de Mazer Rackham, le commandant de la Flotte Internationale, le combat aurait été perdu. Depuis, le très respecté colonel Graff et les forces militaires terriennes entraînent les meilleurs jeunes esprits pour former des officiers émérites et découvrir dans leurs rangs celui qui pourra contrer la prochaine attaque. Ender Wiggin, un garçon timide mais doté d’une exceptionnelle intelligence tactique, est sélectionné pour rejoindre l’élite. A l’académie, Ender apprend rapidement à maîtriser des manoeuvres militaires de plus en plus difficiles où son sens de la stratégie fait merveille. Graff ne tarde pas à le considérer comme le meilleur élément et le plus grand espoir de l’humanité. Il ne lui manque plus qu’à être formé par Mazer Rackham lui-même, pour pouvoir commander la Flotte lors d’une bataille homérique qui décidera du sort de la Terre.

La Stratégie Ender est l'adaptation du roman d'Orson Scott Card du même nom publié en 1985. Il s'agit du premier roman de la saga Ender qui comporte à ce jour 15 tomes divisés en plusieurs cycles, "Le cycle d'Ender" comportant quant à lui quatre volumes : "La Stratégie Ender", "La Voix des morts", "Xénocide" et "Les Enfants de l'esprit". La saga a déjà été adaptée dans un autre média en 2008, la bande-dessinée, chez Marvel Comics.

Je dois avouer que je n'ai lu aucun des romans évoqués ci-dessus. Je me suis contentée de regarder le film ;-) Je ne pourrais donc pas témoigné de sa fidélité par rapport à l'intrigue originale.
Si  le fond de l'histoire ( l'éternelle bataille contre l'envahisseur) a déjà été traité dans d'autres films, la manière d'aborder la riposte m'a quelque peu interpellée.
D'une part, il est vraiment question d'élaborer une stratégie ( d'où le titre). Nulle question de tirer dans le tas. Cela fait des décennies que les militaires recrutent pour former celui ou celle qui saura mener l’armée à la victoire
D'autre part, et c'est pour moi le point le plus troublant, on utilise des jeunes, tout juste sortis de l'enfance, pour aller au combat. Alors certes, ils ne vont pas directement au champ de bataille. Mais on les soumet quand même à un entraînement très intensif et à un isolement souvent mal vécu.
Néanmoins, j'ai apprécié le jeu des acteurs : Harrison Ford (Colonel Graff) toujours impeccable, le jeune Asa Butterfield ( Ender Wiggin) extraordinaire ainsi que les autres adolescents parfaits dans leurs rôles.
Les images et les effets spéciaux sont magnifiques.

Pour l'anecdote, afin que les jeunes comédiens soient opérationnels pour les séquences de bataille dans la salle d'apesanteur, ils ont participé à des séances d'entrainement individuelles avec, chacun, un professeur particulier venant du célèbre Cirque du Soleil pour parfaire leurs mouvements.
Bref, un film aux allures de blockbuster teen-movie mais qui ouvre sur des réflexions très adultes.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire