lundi 15 septembre 2014

Le dernier apprenti sorcier, Tome 1 les Rivières de Londres - Ben Aaronovitch



4e de couverture

L'agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu'au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel.. . s'il n'était mort depuis plus d'un siècle ! Et Peter n'est pas au bout de ses surprises : recruté par l'énigmatique inspecteur Nightingale, il intègre l'unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles. Au programme, traquer vampires, sorcières et 
autres créatures de la nuit ; faire respecter les divers accords passés entre les forces occultes de Londres; réconcilier les divinités qui se partagent la Tamise, sans devenir esclave de leurs charmes; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d'incantations bizarres et pour le moins rébarbatives. Peter doit en passer par là, s'il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres...




Avis

Auteur

Ben Aaronovitch Denis est un auteur britannique né en 1964 à Londres.
Il a travaillé alors comme scénariste pour Docteur Who, Casualty et Jupiter Moon. Sa carrière fait ensuite un pas en arrière, au point qu’il lui faille travailler chez Waterstones comme libraire. Il a alors envie de créer ses propres livres.
Les Rivières de Londres est son premier roman. 






Les Rivières de Londres est écrit à la première personne. On suit le parcours de Peter Grant, jeune officier de la police de Sa Majeté, au lendemain de l'obtention de son diplôme.
L'action se déroule à Londres et commence par le meurtre macabre et inexpliqué d'un homme. Le personnage principal, est chargé de surveiller la zone du meurtre et reçoit un témoignage inattendu : celui d'un fantôme.
 Il va alors commencer pour lui une série d'aventures oscillant entre la résolution de l'enquête et l'apprentissage de la magie avec l'inspecteur Nightingale. Il va ainsi devenir le dernier apprenti sorcier de Londres et le prochain successeur de l'inspecteur.

Il se fait aidé par Lesley, sa condisciple, affectée, elle, aux affaires criminelles.
Il enquête sur un esprit qui force des personnes ordinaires à devenir des assassins. Puis, il les tue en leur faisant exploser le visage.

En fond de cette enquête, on suit les querelles intestines entre les esprits de la Tamise et ses affluents, notamment l'attachante Beverley Brook.
On apprend que les sorciers ont toujours veillé à l'équilibre entre le monde  des vivants, des humains et celui du surnaturel, des esprits.

Ce premier tome est un livre riche, avec beaucoup de rebondissements.
On tourne les pages, avide de détails sur le monde souterrain, caché de Londres. On veut en savoir plus sur la brigade spéciale, sur l'inspecteur Nightgale.

L'humour, tout britannique, émaille tout le roman et rend encore plus rocambolesques les situations auxquelles est confronté Peter Grant.

Le seul bémol : le personnage principal accepte un peu trop vite à mon goût, tous les événements surnaturels dont il est témoin.

Néanmoins,c 'est un très bon moment de lecture !

Extraits

Les mots SCIENTIA POTESTAS EST étaient gravés au-dessus du linteau.
« La science pointe vers l'est »? « La science est prodigieuse »? « La science proteste un peu trop fort »? « La science des patates est la plus puissante »? Étais-je tombé sur un repaire de savants fous se livrant à de dangereuses manipulations génétiques sur les plantes ?

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, la plupart des gens ne cherchent pas réellement la bagarre, en particulier lorsque règne un équilibre entre les forces en présence. Une foule en colère mettra en pièces un individu isolé, et un homme armé d'un pistolet et d'une noble cause se fera un plaisir de tuer un maximum de femmes et d'enfants. Mais prendre le risque d'un combat à la loyale ? Pas si facile. Il n'y a qu'à observer ces ados furax quand ils se livrent à leur petit manège : « Retenez-moi ou je fais un malheur ! » disent-ils, tout en espérant farouchement que quelqu'un sera là pour leur obéir. Tout le monde est bien content de voir la police arriver, parce qu'on leur sauve la mise, que ça nous plaise ou non.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire