jeudi 8 décembre 2016

Miss Peregrine et les enfants particuliers Tome 1 - Ranson Riggs


Avis



Résumé


Une histoire merveilleusement étrange, émouvante et palpitante.
Un roman fantastique qui fait réfléchir sur le nazisme, la persécution des juifs, l'enfermement et l'immortalité.

Jacob Portman, 16 ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé un partie de sa vie sur une minuscule île du pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers". Selon ses dires, Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres". 

Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, Jacob part en quête de vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ? Et s'ils étaient toujours en vie, aussi étrange que cela paraisse... 



Auteur


Ransom Riggs est un écrivain et cinéaste américain.


Il a obtenu un diplôme de littérature anglaise de Kenyon College (Ohio) et a étudié le cinéma à l'Université de Californie du Sud. 

Il vit à Santa Monica.



"Miss Peregrine et les Enfants Particuliers" a atteint la première place de la liste des best-sellers du New York Times dans la catégorie livres pour enfants et est resté en tout 63 semaines sur cette liste. Il obtient le Grand prix de l'Imaginaire 2015 et est adapté pour le cinéma par Tim Burton, avec Eva Green dans le rôle-titre. 


Au risque de m'attirer les foudres des nombreux fans de ce livre, je dois avouer que je n'ai pas été emballée.


Il y a certes une idée de départ très intéressante, des personnages intrigants. J'avais vraiment envie d'en savoir plus. Enfin au début... 
Mon Dieu que je me suis ennuyée !!! J'ai eu l'impression de passer mon temps à attendre qu'il se passe quelque chose.

On m'avait tellement fait l'article de ce livre que j'attendais sans doute le nouveau Harry Potter.
Mais pour moi, on est loin du compte.

Bref, je ne peux pas vous déconseiller la lecture de ce livre. Mais ne vous attendez pas à des rebondissements de fous, ni à des scènes d'action transcendantes...

Il y avait un réel potentiel, ainsi que je le disais plus haut. Le point de départ, les contes que le grand-père de Jacob lui racontait et qui s'avèrent avoir un fond de vérité, était vraiment génial. De même que tous les personnages qui ont chacun leur caractère et une histoire intéressante. Les particularités de chacun auraient mérité une utilisation plus "pêchue". Là, on doit se contenter de démonstrations de foire, éparpillées dans le récit. 

Le peu d'action n'intervient que dans le dernier quart du roman et je dois avouer que j'ai lutté pour arriver jusque là ! 

La seule chose que j'ai vraiment adoré dans ce livre, c'est la mise en page : les chapitres entrecoupés de vieilles photos en noir et blanc, ainsi que la couverture. 



Extraits
"J’ai quasiment couru jusqu’au marais. Alors que je pataugeais dans la boue, à la recherche du chemin d’herbe quasi invisible qu’Emma avait emprunté la veille, une pensée inquiétante m’a effleuré. Et si je ne découvrais, de l’autre côté, que davantage de pluie et une maison en ruine ? C’est dire mon soulagement quand j’ai émergé dans le soleil éblouissant du 3 septembre 1940. L’air était chaud et les nuages qui s’effilochaient dans le ciel bleu avaient des formes familières, rassurantes. Mieux encore : Emma, assise sur le tertre, s’amusait à jeter des pierres dans le marais." 
"Impatiente, elle m’a pris la main et m’a entraîné derrière elle. Je frémissais d’excitation à son contact, et aussi à la pensée de la journée pleine de promesses qui s’annonçait. Par un millier d’aspects, elle serait identique à la précédente : le même vent soufflerait dans les mêmes feuilles, qui tomberaient au même endroit… Mais, pour moi, elle serait forcément différente de la veille. Pareil pour les enfants particuliers. Ils étaient les dieux de cet étrange petit paradis, et j’étais leur invité."
"" Les étoiles aussi sont des voyageurs du temps", ai-je songé.Combien de ces points lumineux provenaient de soleils déjà morts? Combien d'étoiles étaient nées, dont la lumière ne nous parvenait pas encore? Si tous les soleils, à l’exception du nôtre, s'éteignaient ce soir, combien de vies nous faudrait-il pour comprendre que nous étions seuls? J'avais toujours eu conscience que le ciel était plein de mystères, mais je réalisais seulement aujourd'hui que la Terre l’était aussi."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire