mardi 10 mai 2016

L'effet papillon




Synopsis

Une théorie prétend que si l'on pouvait retourner dans le passé et changer quelques détails de notre vie, tout ce qui en découle serait modifié. On appelle cela "l'effet papillon". Evan Treborn a cette faculté. Fasciné, il va d'abord mettre ce don au service de ceux dont les vies ont été brisées dans leur enfance. Il peut enfin repartir dans le passé et sauver la seule jeune fille qu'il ait jamais aimée.
Mais Evan va découvrir que ce pouvoir est aussi puissant qu'incontrôlable. Il va s'apercevoir que s'il change la moindre chose, il change tout. En intervenant sur le passé, il modifie le présent et se voit de plus en plus souvent obligé de réparer les effets indésirables de ses corrections...



Si le film est un peu long à se mettre en route, quand on est pris dans l'intrigue, on vibre avec Evan. On croise les doigts pour qu'il arrive à sauver ses amis de leur destin tragique, en particulier Kalleight.

Pour moi, ce film soulève 2 thématiques  : l'importance de la mémoire et le fameux effet papillon.

L'importance de la mémoire : comment peut-on se construire quand votre esprit a occulté les événements marquants de votre vie ? C'est la question qui obsède Evan pendant la première partie du film. Il construit d'ailleurs sa vie d'adulte, d'étudiant en psychologie sur ce thème.


Mais tout bascule quand il s'aperçoit qu'accéder à ses souvenirs traumatisants lui permet de modifier le passé. Toutefois ce n'est jamais sans risque et le moindre petit changement peut avoir des conséquences dévastatrices.

J'ai beaucoup aimé ce film.
Le scénario est audacieux, partant dans tous les sens mais tellement bien conçu qu'il n'en reste pas moins un divertissement très attractif et compréhensible. 
Cette fiction est d'une folle inventivité. On joue avec le temps et avec les possibilités futures induites par les choix des protagonistes.

Les personnages sont bien campés. Les situations très réalistes malgré le côté fantastique du film. 


Cela m'a même amener à me posser la question : qu'aurais je fait à la place d'Evan ?

Le seul minuscule bémol : la scène de fin que j'aurais voulu différente.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire