mardi 3 février 2015

Le Projet Eidolon, tome 1 : Les racines du mal - Ian Tregillis



4e de couverture:
Nous sommes en 1939.
Un programme secret nazi a permis de développer des soldats surhumains aux capacités extraordinaires : certains peuvent franchir des murs, d'autres lancer des jets de flammes. Mais le meilleur élément reste Gretel, car elle peut voir et manipuler le futur.
Pour contrer l'avancée des nazis, les Britanniques doivent faire appels aux derniers sorciers celtes et tenter de sauver ce qui peut l'être encore. Mais cette magie a un prix. Le sacrifice nécessaire pour vaincre l'ennemi compensera-t-il le coût immense de cette sorcellerie impie ?
Ian Tregillis nous plonge dans une histoire alternative du XXe siècle, similaire au nôtre, mais aussi tellement différent...



Avis:


Auteur:
IAN TREGILLIS est docteur en physique, diplômé de l’université du Minnesota.
En 2005, il participe au prestigieux atelier d’écriture Clarion. Il y rencontre Walter Jon Williams, qui l’intègre au cercle des auteurs de fantasy du Nouveau-Mexique, où il côtoie George R. R. Martin et Daniel Abraham. Rapidement, il rejoint le collectif Wild Cards, dirigé par George R. R. Martin, aux côtés de Cherie Priest, Walter, Jon Williams, Chris Claremont…
Les Racines du Mal (aux éditions Panini Books) est son premier roman.
Comme tout le monde, j'ai entendu parler de la fascination d'Hitler pour les capacités de notre cerveau et de toutes les expériences qu'il aurait ordonné.
Aussi ce roman m'a tout de suite interpelée.
Le thème de l'eugénisme (que j'avais moi-même abordé dans Association Génius) est largement présent dans cette histoire. On est à la fois intrigué et horrifié par l'histoire de ces enfants mutilés, torturés pour en faire des sur-hommes.
Mais c'est avant tout le mélange des genres qui fait de ce roman un récit exceptionnel.
Le monde des sorciers appelés par les Anglais est lui aussi bien loin de ce qui a été développé habituellement dans les romans fantastiques. Les hommes faisant appel aux pouvoirs d'entités quasi divines doivent en effet payer le prix du sang pour obtenir leurs faveurs.
Ainsi, chaque camp commet des atrocités pour parvenir à ses fins. Si on ne peut les excuses, on comprend les motivations de chacun : les mutants allemands n'ont connu que la barbarie et ont été élevés en ce sens, les sorciers anglais veulent à tout prix défendre les concitoyens et sont prêts à quelques sacrifices pour protéger le plus grand nombre.
On passe du roman 'de guerre' au thriller en faisant un détour par le livre fantastique. C'est un livre dense avec beaucoup de personnages ( ce qui peut parfois être perturbant).

A découvrir si vous êtes un peu curieux...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire