lundi 22 août 2016

La marque des Anges - Tome1 Fille des Chimères - Laini Taylor





Avis


4e de couverture
Partout sur Terre, des êtres ailés, passés par une brèche dans le ciel, laissent des empreintes noires sur des portes. Dans un Ailleurs sombre et singulier, une créature monstrueuse collectionne les dents humaines. À Prague, une jeune étudiante en art se retrouve au coeur d’une guerre millénaire entre deux peuples. Elle s’appelle Karou, a 17 ans, et remplit ses carnets de dessins de monstres qui sont peut-être réels. Elle parle de nombreuses langues, pas toutes humaines, et ses cheveux bleus poussent de cette couleur. Une question la hante : Qui est-elle ? La réponse n’est pas loin.


Auteure :

Laini Taylor vit à Portland (Oregon). Considérée comme un grand auteur de fantasy, elle est notamment comparée à Neil Gaiman. Son recueil de nouvelles Lips Touch : Three Times a été National Book Award Finalist, et on lui doit aussi la série Dreamdark. Fille des chimères est son premier roman traduit en langue française et constitue le premier tome d'une trilogie. Paru aux États-Unis en septembre 2011, il a bénéficié d'une presse dithyrambique et figure dans la sélection des meilleurs livres pour adolescents des journaux et des sites les plus prestigieux (dont le «New York Times», le «Publishers Weekly», «Kirkus Reviews» et «Amazon.com»).




J'ai beaucoup apprécié ce roman jeunesse au cadre inhabituel de la ville de Prague. 

L'histoire de Karou est vraiment hors norme.
Cette jeune fille, étudiante en art à Prague, a été élevée par des créatures étranges. Ses cheveux bleus et ses tatouages ne sont pas l'ouvre d'un coiffeur ou d'un tatoueur. Et elle parle une multitude de langues différentes sans accent.

Les Chimères qui l'ont élevée vivent dans un lieu hors du monde humain, où seuls ceux invités par Sulfure, dit le Marchand de vœux, peuvent pénétrer. 
Sulfure envoie régulièrement Karou dans divers pays pour récupérer des dents (humaines ou animales) que les braconniers lui fournissent. Mais à quoi servent donc toutes ces dents ? C'est ce que ne cesse de se demander la jeune fille, hantée par une autre question : qui est-elle ?

Le pouvoir des vœux dans cette histoire a une dimension essentielle. C'est par les vœux que Karou obtient ou apprend tout ce qu'elle veut. 
On apprend que tout à chacun peut venir voir Sulfure pour obtenir des vœux sous forme d'une étrange monnaie. Mais chaque voeu a un prix, plus ou moins élevé, plus ou moins douloureux. Éternelle question du libre arbitre ou de la responsabilité des conséquences de ses actes... 

Dans ce roman, les codes habituels sont complètement inversés : les monstres ( les Chimères) sont les "gentils" et les Anges sont les "méchants". 
A ce titre, la mythologie développée est extrêmement riche et inventive. 

J'ai trouvé l'histoire d'amour entre Karou et Akiva, le séraphin, très touchante et particulièrement bien écrite. 

Une lecture qui m'a vraiment passionné. J'espère pouvoir lire bientôt les 2 autres tomes de cette trilogie.


Extraits


"On devrait pouvoir mourir dignement lorsqu'on ne peut plus vivre dignement. C'est Nietzsche qui a dit ça. Un sage ... avec une grosse moustache."
"Avec la neige qui tombait et l'heure matinale, Prague avait des airs de ville fantôme, comme sur un ferrotype des débuts de la photographie, tout argentée et nimbée dans un voile de brume."
"Ne t'es tu jamais demandé si c'était les monstres qui faisaient la guerre ou si c'était la guerre qui faisait les monstres ?"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire