lundi 27 octobre 2014

Né pour être sauvage - Alexis Aubenque




4e de couverture :
Ryan Bonfire, membre des Hells Angels, est de retour à Seattle après quinze ans d'absence. Ancienne étoile montante du rock au passé trouble, il est revenu pour faire couler le sang. Mais bientôt, confronté à sa ville natale et aux fantômes d'hier, il devra affronter ses vieux démons au risque de compromettre sa mission. De son côté, le capitaine Mike Logan a reformé son duo de choc, les lieutenants Angelina Rivera et Dean Nelson, pour mener l'enquête autour d'une tentative de meurtre sur la petite amie d'un policier. Une affaire bien plus sombre qu'il n'y paraît, et qui les amènera à croiser la route tortueuse de Bonfire.









Avis :




Auteur :
Alexis Aubenque est un auteur français de thriller et de science-fiction.
Né le 23 décembre 1970, originaire de Montpellier. Alexis Aubenque, après une maîtrise en sciences économiques, décide de changer radicalement de cap, et se tourne vers l’écriture.

Il a inauguré en 2002 un cycle romanesque de science-fiction avec La chute des mondes, space opera se déroulant au XXVIIe siècle dans une fédération galactique regroupant 250 mondes habités.

En 2006, il débute un cycle reprenant les thèmes majeurs de La chute des mondes intitulé L'Empire des étoiles, à savoir la réapparition d'un société féodale dans un univers futuriste où l'humanité a depuis longtemps quitté la Terre pour s'installer sur de nouvelles planètes.

Depuis 2008, il a arrêté la science-fiction pour se lancer dans le domaine du thriller avec sa série River Falls.




J'ai découvert la série des River Falls il y a quelques années dans ma médiathèque et je suis immédiatement tombée amoureuse du style d'Alexis Aubenque !
C'est fluide, prenant, intelligent et efficace.

Dans Né pour être sauvage, on retrouve Mike Logan, le policier qui vient de River Falls. La petite amie de l'un des membres de son équipe a été agressée et il fait appel à Dean Nelson, un ancien du service, de mener l'enquête.

En parallèle, l'ancien Hells Angel Ryan Bonfire revient à Seattle pour excécuter un contrat. Il revient en ville après des années d'absence et cache des blessures encore à vif.

Les intrigues se croisent et se mêlent. Deux histoires en apparence différentes qui ont finalement beaucoup de points communs.

Troisième tome de la série des Nuits noires à Seattle, ce roman est dans la continuité des deux premiers. On  retrouve de nombreux personnages rencontrés précédemment et le fil conducteur du meurtre des parents de l'inspecteur Dean Nelson.

J'ai beaucoup aimé le personnage de Bonfire, le genre d'anti-héros très attachant. C'est un délinquant, voire un criminel, mais on ne peut s'empêcher de l'apprécier et de croiser les doigts pour qu'il ne lui arrive rien de fâcheux.
J'ai même trouvé qu'il remplaçait un peu Logan au titre de personnage principal de ce roman.

J'ai passé un agréable moment de lecture et j'espère retrouver Bonfire dans un autre opus de Monsieur Aubenque.

Extraits :

Une vraie folie. Il avait passé le samedi soir à boire, et à intervalles réguliers, à sniffer de la cocaïne. Il avait dansé comme un zombie au milieu du salon, remuant la tête en tous sens comme pour faire valdinguer une tignasse imaginaire, jouant de la “air guitar” en compagnie d’autres poivrots semblables à lui. On avait bien essayé de lui mettre une vraie guitare entre les mains, mais il était trop défait pour en sortir un seul accord valable. Pourtant Dieu sait qu’il avait été un authentique guitar hero en son temps.

Jamais il n’avait accordé crédit aux théories des Hommes en Noir qui travaillaient dans l’ombre, pour l’intérêt de l’Etat fédéral, du Vatican ou encore des Martiens! Et pourtant telle était la réalité. Il pensa à un héros de série télé, et se souvint de son leitmotiv: la vérité est ailleurs!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire