lundi 4 janvier 2016

Levana - Marissa Meyer


Avis



[Prequel de Cinder, Scarlett et Cress]

Synopsis : 

" Miroir, mon beau miroir, qui d'entre toutes est la plus belle ? " Bien avant de devenir la cruelle et magnifi que reine des Lunaires, bien avant que Cinder, Scarlet et Cress ne se rencontrent, Levana a vécu une tout autre histoire. Une histoire d'amour et de guerre, de trahison et de mort. Une histoire qui n'a jamais été contée... jusqu'à présent.



Auteur
Voir chronique de Cinder


Ce livre continue de surfer sur la vague des contes de fée avec l'histoire de Levana, la méchante reine des Chroniques Lunaires. 

L'histoire débute avec les funérailles de la future reine de la Lune, alors jeune fille, second enfant de la famille royale et seulement princesse. On comprend rapidement que l'adolescente de 16 ans évolue dans un monde d’hypocrisie et d’indifférence, de mesquinerie et de frivolité. 
Le récit se fait à travers ses yeux. C’est sa sœur, Channary, qui succède à leurs parents, assassinés par une "coquille" ( Lunaire sans pouvoirs)… et c’est une véritable garce. Il n’y a pas d’autres mots. Elle est cruelle et représente toute la bourgeoisie lunaire : mondanité, vanité, domination, etc… Levana n'arrive pas à comprendre son manque d'implication dans ses fonctions de reine. Mais elle la craint également car elle sait à quel point elle peut être dérangée pour avoir subi enfant ses tortures tant psychologiques que physiques.

Avide de pouvoir, Levana ira jusqu'à envisager d'éliminer sa soeur avant que la nature ne s'en charge, la laissant régente du royaume pour le compte de sa nièce, la princesse Sélène. 

Mais c'est aussi une jeune femme à la découverte de l'amour, blessée quand il n'est pas réciproque et déraisonnable pour obtenir ce qu'elle veut, allant jusqu'à manipuler l'élu de son coeur pour obtenir ses faveurs. 

Ce livre explique beaucoup de choses sur les personnages et les situations des 3 précédents tomes. On comprend mieux les liens qui unissent tout ce petit monde, d'où ils viennent, etc.

On finit presque par s'attacher à cette princesse devenue reine, seule et incomprise, perfectionniste et fragile. Puis on se rappelle ce qu'elle va faire subir au peuple de la Terre et aussi aux Lunaires. Alors, on ne sait plus quoi penser...  

Ce tome est bien évidemment une transition avec le quatrième qui sera consacré à Winter, la belle fille de Levana. On apprend comment le passé de cette enfant l'a rendue sacrément névrosée et surtout quels sont ses liens avec Sélène. 
Les quelques passages sur la petite princesse m'ont donnée encore plus envie de lire le 4e tome qui devrait sortir en France en 2016. 

Encore une fois ( oui je sais, je radote) mention spéciale à la couverture !!! Superbe ! 


Extraits : 

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle ?
Elle gisait sur un bûcher funéraire, couché sur des braises. Des étincelles flottaient dans son champ de vision mais la perte de connaissance, ultime délivrance, lui était refusée. Sa gorge la brûlais tant elle hurlait. La puanteur de sa propre chair calcinée lui emplissait les narines. La fumée lui piquait les yeux. Des cloques se formaient sur ses membres et des pans de peau s'en détachaient, dévoilant la chair à vif par dessous.
La souffrance était insupportable, interminable. Elle avait beau implorer la mort, celle-ci ne venait toujours pas. 
Elle tendit le bras pour essayer de se traîner hors du feu, mais le tas de bûches c'écroulas sous son poids, l'enfouissant plus encore au milieu des braises et de la fumée. À travers les flammes elle aperçu brièvement deux yeux plein de bonté. Un sourire affectueux. Un doigt croché lui faisant signe d'approcher. Vient me voir, petite sœur...

Mais Channary était complètement folle.
Une adorable folle, d’ailleurs – les pires. Sa sœur avait un délicieux teint hâlé, des cheveux châtains et des yeux en amande, juste assez inclinés pour donner l’impression qu’elle souriait même quand ce n’était pas le cas. Levana était convaincue que la beauté de sa sœur était le produit du magnétisme ; que personne d’aussi abominable à l’intérieur ne pouvait avoir une enveloppe aussi belle. Mais Channary ne l’avouerait jamais. Levana n’avait jamais décelé la moindre faille dans l’illusion. Son imbécile de sœur ne se souciait même pas des miroirs.
- Manipuler une proie est un moyen trop facile de tricher, continua Channary. [...] Je n'ai pas envie de gagner de cette manière. J'aurai gagné quand j'entrerai dans l'histoire lunaire comme la reine la plus désirable de tous les temps.
- La moins sélective, en tout cas. Tu n'as jamais envie de... tomber amoureuse, tout simplement ?
- L'amour... Quelle enfant tu fais. [...] L'amour est une conquête ! L'amour est une guerre ! [...] Voilà ce que je pense de l'amour ! cria Channary.



 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire